Lire un livre en écoutant peut-être une alternative intéressante. Voici ma première expérience dans le monde du livre audio.

Quand on parle lecture de livre, on parle de livre, papier, encre, yeux qui parcoure les pages, les chapitres et devorent les livres. Nous sommes loin de penser à oreilles et écoute. Et pourtant … il est possible de concilier les deux.

Pourquoi le livre audio ?

Quand on pense à l’écriture, nous pensons inévitablement à la lecture. Pour être un bon écrivain il faut connaître les règles, les styles et avoir une bonne culture littéraire à mon sens. Ça ne fait pas tout mais ça aide beaucoup à s’améliorer.

En quête permanente de m’améliorer j’ai eu la volonté de me remettre sérieusement à la lecture. Cela fait quelques années que j’essaie mais comme pour la plupart d’entre nous, on court après le temps, il y a toujours mieux et plus important à faire dans notre quotidien. Je pouvais être vite découragé par l’épaisseur du livre, la taille de l’écriture d’imprimerie et surtout le nombre de pages. Pourtant, j’ai réalisé que c’était important de trouver un moment pour soi, de trouver une part de plaisir et de douceur dans ce monde de brut.

Alors comment concilier tâches quotidiennes (souvent ennuyeuses et rebarbatives) et temps pour soi ? Au fil de mes réflexions j’ai trouvé l’idée des livres audio, pouvoir ecouter une histoire tout en étant libre de faire autre chose. C’était un monde inconnu pour moi. Tout d’abord réfractaire je me suis laissé tenté.

Immersion dans la lecture avec les oreilles

Armée de cette volonté, je me dis mis en quête de trouver LE livre qui me permettra de tester. C’est clair que pour un début je n’allais pas miser sur un abonnement ou des livres payants. Autant faire ses premiers pas avec des livres gratuits. Bien évidemment il ne faut pas espérer pouvoir lire le dernier Harlan Cohen.

La littérature regorge de livres qui sont des classiques. Ils sont nombreux a être passé dans le domaine public. Pour rappel une œuvre passe dans le domaine publique au bout de 70 ans après sa création (en tout cas en France). Qui dit domaine public, dit libre de droits et donc librement exploité. Ainsi ces œuvres sont exploitées sous format numérique (e pub et audio) gratuitement sans avoir des ennuis avec les auteurs ou les ayants droits.

C’est intéressant de pouvoir connaître ses classiques, je suis loin d’avoir tout lu. Au fil de mes recherches je suis tombé sur Les quatre filles du docteur March. J’ai de vagues souvenirs du telefilm éponyme mais je n’ai jamais eu l’occasion de le lire. Bon 23 chapitres à lire et plus de 9h de lecture auditive pour environ 280 pages. Hummm ok on y va.

Mon retour

Une semaine après avoir choisi mon livre audio. Je peux enfin faire le bilan de mon expérience. Tout d’abord j’ai testé le livre de Louisa May Alcott en lisant directement les mp3 des chapitres sur le site Littérature Audio mais aussi sur l’application Livres Audio disponibles sur mobile. Le site est simple d’emploi. Pour chaque oeuvre nous avons un résumé du livre, des commentaires des « lecteurs », la durée du livre. Chaque chapitre sont au format mp3 (consultable directement sans forcément télécharger) et l’œuvre complète sous format zip contenant tous les chapitres mp3. Donc soit vous lisez vos mp3 directement depuis votre nnavigateur soit vous utilisez une application dédiée.

L’application mobile revient au même puisqu’elle regroupe les contributions littéraires de plusieurs sites dont Littérature Audio. Le gros plus de cette application c’est le lecteur intégré avec gestion des signets (ou marques pages) ainsi que la programmation de l’arrêt. Sisincèrement je trouve que l’application est plus sympa et plus pratique pour retrouver où nous en sommes. Les livres sont lisibles en streaming mais aussi téléchargeable. Ainsi nul besoin d’être connecté à Internet.

J’ai testé le livre en mode « actif » et « passif ». C’est intéressant de pouvoir faire du repassage tout en lisant. Il faut tout de même un minimum de concentration pour comprendre. Lire allongé dans son lit ou tranquillement dans son canapé peut être utile mais pour ma part ça avait tendance à m’endormir. Non pas que je m’ennuyer mais la voix du narrateur me berçait. Pratique quand on a du mal à s’endormir n’est ce pas ?

Je pense que la voix du narrateur joue beaucoup. La voix doit etre plaisante, elle doit donner vie au livre, la diction doit être bonne. Je crois que c’est surtout une question de goût.

Je suis contente de mes 9 heures de lecture en une semaine. Je pensais ne pas trouver le temps ni pouvoir aller jusqu’au bout du livre.

Vais je continuer à lire des livres audio ? Oui évidemment, pour l’instant je fais continuer à découvrir et redécouvrir les grands classiques (il y a tellement de livres à lire) et peut être que dans l’avenir songer à des livres payants avec abonnement.

Et vous, quelles sont vos expériences avec les livres audio ? Est-ce que vous êtes conquis ?