accent ou pasJe vous propose cette fois-ci un débat qui mérite d’être soulevé. Faut-il ou pas mettre un accent sur une lettre majuscule ?

Pour être clair avec vous chers lecteurs, quand je parle d’accent, je parle aussi bien des accents graves, aigus, circonflexes (^), mais aussi le tréma (¨) et la cédille du C (ç).

Petite histoire

Pourquoi cette interrogation ? Déjà mon prénom, Elisabeth, il s’écrit comment ? Elisabeth ou Élisabeth ? J’ai été confronté il y a quelques temps à cette interrogation auprès de l’administration française. Ma carte d’identité comportait un accent et je me suis rendue compte en voulant la changer que ça pouvait poser problème concernant mon identité. En France, la preuve ultime de ton identité est ton acte civil, soit l’acte établi à ta naissance. Eh miséricorde, sur mon acte de naissance, Elisabeth s’écrit sans accent. À l’époque où je suis née, l’administration française se préoccupait peu de ses histoires d’accent et maintenant on nous tient le discours que tous les accents ont leur importance. En mairie, l’officier qui s’occupait de mon dossier m’a avoué que le procureur de la République croule sous les demandes de modification de ce fichu papier justement pour des histoires d’accent.

Passons la petite histoire, ce débat fait couler pas mal d’encre depuis des décennies.

Réponse de l’Académie Française

Voici la réponse de l’Académie Française concernant l’accentuation des majuscules.

Majuscule accentuée Académie Francaise

Bien sûr vous pouvez trouver la réponse en cliquant sur le lien : Accentuation des majuscules.

En somme oublier un accent sur une lettre qui en nécessite, est une faute d’orthographe (majuscule ou pas) et typographique.

Une réponse technique

La disparition des accents sur remonte à l’imprimerie et l’usage de lettre en plomb. Chaque lettre était calibré de même taille et vu que l’accent agrandissait les lettres alors on les omettait. Cette pratique est devenue monnaie courante et est rentrée dans la tradition collective.

De plus, mettre un accent devient problématique dans l’écriture cursive. Je reviendrais sur cette notion dans un prochain article.

Les accents sur ordinateur

Les adeptes de l’ordinateur l’ont surement remarqué, ce n’est pas évident de taper des majuscules accentués.

Ces caractères se basent sur les codes ISO 8859-1. Sous Windows, il suffit de maintenir la touche Alt enfoncé, de taper le code de 3 ou 4 chiffres qui suit et de valider avec la touche Entrée.

  • ALT+128 : Ç (ç cédille majuscule)
  • ALT+143 : Å (å majuscule diacrité d’un rond en chef)
  • ALT+144 : É (é accent aigu majuscule)
  • ALT+146 : Æ (ae collés majuscule)
  • ALT+165 : Ñ (eñe, le n espagnol en majuscule)
  • ALT+212 : È (è accent grave majuscule)
  • ALT+0140 : Œ (oe collés)
  • ALT+153 :  Ö (o tréma)
  • ALT+233 : Ú (u accent aigu)
  • ALT+234 : Û (u accent circonflexe)
  • ALT+235 : Ù (u accent grave)
  • ALT+154 : Ü (u tréma)

Voici la liste complète des codes.

Vous avez à disposition un outil fabuleux qui offre une multitude de caractères. Il suffit de le chercher et de faire une copier-coller.

Pour les adeptes de la firme à la pomme (je nomme Apple et son Macintosh), vous pouvez ajouter les majuscules accentués en maintenant la touche Alt appuyée puis maintenir la touche correspondante à l’accent que vous voulez.

Majuscule accentuée Macintosh

J’avoue que ces techniques peuvent être un frein à l’écriture de ces fameux caractères.

Pour travailler avec des caractères spéciaux, vous avez un plugin qui s’appelle Special Characters. Il vous suffit de sélectionner le caractère que vous voulez écrire et de le coller là où il doit être mis.