Base de données : modélisation logique

Base de données : modélisation logique

Bienvenue dans la troisième partie de la création d’une base de données. Cet article fait partie de la série consacrée aux bases de données. Aujourd’hui, nous allons voir ensemble comment créer un modèle logique à partir du modèle conceptuel vu dans l’article précédent. 

Modèle logique : qu’est-ce que c’est ? 

Le modèle logique, plus communément appelé MLD pour Modèle Logique de Données ou encore Diagramme Relationnel est la suite “logique” (oui oui ça porte bien son nom du MCD. Comme nous l’avons vu précédemment, le MCD est une transcription graphique des règles de gestion de notre futur base de données. Le MLD va plus loin, il reprend le MCD en décrivant la structure finale de notre base de données.  

Chaque entité devient une table, chaque identifiant une clé et chaque attribut de l’entité devient une colonne. 

Application 

Reprenons le MCD de notre exemple. 

Mcd classe Eleve

L’application en ligne Mocodo nous fournit aussi le diagramme relationnel de notre MCD sous différent langage informatique mais le plus simple est de lire le texte brut comme ci-dessous. 

Nous avons tout d’abord la table CLASSE qui correspond à l’entité CLASSE du MCD qui contient une clé primaire NumClasse et la colonne NomClasse. Rien n’a changé pour la CLASSE. 

Par contre ce n’est pas pareil pour la table ELEVE. Elle contient bien la clé NumElève et les attributs de l’entité ELEVE. On trouve une autre colonne qui s’appelle NumClasse et est précédé de #. 

Vous l’aurez deviné évidemment, cela correspond à la clé NumClasse de la table CLASSE mais que signifie le # et pourquoi la clé se retrouve ici ? 

Un # désigne une clé étrangère, c’est à dire la clé primaire d’une autre table. Mais pourquoi donc ELEVE possède comme clé étrangère NumClasse alors que la table CLASSE ne contient pas la clé étrangère NumElève ? 

Cette clé étrangère traduit la cardinalité 1,1 accolée à la classe ELEVE dans notre MCD. 

Un élève est forcément dans une classe et il ne peut pas être dans 2 classes en même temps. 

Ainsi notre élève est forcément affilié à une classe. 

Exemple : L’élève Damien DUPONT est né le 10/02/2013 et est en CE2 

Par contre, une classe a plusieurs élèves donc elle ne peut pas être affilié à un seul élève. 

Ce cas là est un cas parmi tant d’autres et prépare notre base de données à l’étape suivante, la création du SGBD.


Vous rencontrez des difficultés à élaborer votre MCD ou votre MLD ? Je peux vous aider, n’hésitez donc pas à me contacter.

One thought on “Base de données : modélisation logique

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :